Fiasco des Taxis Peugeot 505 à New York : Quand l’Amérique a Dit Non à la Française


En 1979, Peugeot remportait un appel d’offres prestigieux pour équiper les villes emblématiques de New York et Los Angeles en taxis, renouvelant ainsi une partie de leurs flottes vieillissantes, jusque-là dominées par les mythiques Checker.

Le contrat, présenté comme celui du siècle, était une victoire majeure pour Peugeot, s’ouvrant ainsi de nouvelles perspectives outre-Atlantique. L’entreprise s’engageait à fournir 600 véhicules 505 berlines par ville, totalisant ainsi 1200 unités.

Aux États-Unis, où les véhicules sont souvent gourmands en carburant, cette offre promettait une économie substantielle pour les entreprises de taxi. Peugeot a su exploiter cette opportunité en proposant des véhicules capables d’égaler les performances des V8 américains, mais avec une consommation réduite à 8,7 litres aux 100 km, contre 15 pour les V8.

Cependant, malgré ces avantages économiques, le projet a rapidement été confronté à des défis majeurs. En Amérique du Nord, où l’essence est préférée au gazole, les moteurs diesel des 505 n’ont pas trouvé le même succès. Les chauffeurs se sont plaints de la faible puissance des véhicules, particulièrement sur les autoroutes, comparativement aux V8 habituels.

De plus, la disponibilité limitée des stations-service proposant du diesel a créé des files d’attente importantes, entraînant des pertes de temps et d’argent pour les chauffeurs.

Un autre obstacle majeur a été le goût des clients. À New York, la clientèle a souvent refusé de monter à bord des Peugeot 505, les jugeant trop petites. Cette réticence a entraîné une baisse des recettes pour les chauffeurs, rendant le projet encore moins attractif.

Face à ces défis, le succès initial des taxis Peugeot 505 en Amérique du Nord a été de courte durée. La commande initiale de 1200 véhicules a été réduite de moitié, puis finalement annulée.

Cette histoire soulève des questions sur les raisons de cet échec. Est-ce un acte de sabotage délibéré des constructeurs automobiles locaux ou simplement une méconnaissance des réalités du marché américain de la part de Peugeot ?

Quoi qu’il en soit, le succès des Peugeot 505 en Amérique du Nord n’aura été qu’une parenthèse dans l’histoire de la marque, alors qu’en Afrique, ces mêmes véhicules ont su s’imposer et continuent d’être appréciés pour leur robustesse et leur fiabilité.


Vous aimez ? Partagez avec vos amis

Like it? Share with your friends!

0

Fiasco des Taxis Peugeot 505 à New York : Quand l’Amérique a Dit Non à la Française

log in

reset password

Back to
log in
Choose A Format
Personality quiz
Trivia quiz
Poll
Story
List
Meme
Video
Audio
Image
Skip to content